Texte à méditer :  

La Victoire des Ailes à l'Ombre du Soleil...

  

Nos Coordonnées

Tél/Fax:03 87 64 31 87

Mail:lupusplus@gmail.com

Courrier:

AFL+ 2 rue Fonds de Grève 57420 CUVRY

Bulletin d'adhésion disponible dans "Téléchargements"

La Maladie

Enquete Eurordis

Le Lupus

Les Articles Médicaux

Science et Santé

Sciences et Avenir

Les Articles Médicaux - Efficacité du daclizumab dans la sclérose en plaques
Efficacité du daclizumab dans la sclérose en plaques Une nouvelle molécule, le daclizumab, semble efficace dans la prise en charge de la sclérose en plaques acive. Des chercheurs américains viennent de publier dans le New England Journal of Medicine les résultats d'une étude de phase 3, un essai clinique randomisé et contrôlé en double aveugle, qui avait pour but de comparer les effets du daclizumab à ceux de l'interféron bêta-1 chez 1.841 patients atteints de sclérose en plaques évolutive. La sclérose en plaques est la première cause de handicap non traumatique en FRANCE. Elle touche plus de 90.000 personnes. Des progrès thérapeutiques ont eu lieu ces dernières années et de nouvelles molécules sont actuellement testées dont le daclizumab. Il s'agit d'un anticorps monoclonal humanisé spécifique du récepteur CD25 diminuant l'activation immunitaire via l'interleukine 2 qui est impliquée dans la pathogénèse de la sclérose en plaques. L'étude DECIDE est un essai clinique de phase 3 pour comparer le daclizumab au traitement de référence, l'interféron. Les auteurs ont inclus 1.841 patients en 2 groupes : daclizumab (une injection sous-cutanée mensuelle de 150mg) versus interféron beta-1 (une injection intramusculaire hebdomadaire de 30microg) pendant 144 semaines. Le taux annuel de rechutes était diminué de 45% dans le groupe du daclizumab par rapport au groupe interféron. De même, le nombre de nouvelles lésions à l'IRM était diminué de 54%. En revanche, il n'y avait pas de diminution significative en termes de progression du handicap et il y avait plus d'effets secondaires dans le groupe daclizumab : infections, réactions cutanées et perturbations du bilan hépatique. Pour conclure, les auteurs écrivent que le daclizumab représente une option intéressante de traitement mensuel pour les patients atteints de sclérose en plaques évolutives. Pr Sophie FLORENCE Médiscoop

Date de création : 13/01/2016 . 12:30
Dernière modification : 13/01/2016 . 13:53
Catégorie : Les Articles Médicaux
Page lue 1369 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Les Centres
Vous trouverez dans la rubrique "Téléchargements" la liste des centres de Références labellisés pour la prise en charge des Maladies systémiques et auto-immunes rares

Calendrier
Visites

 182855 visiteurs

 13 visiteurs en ligne

L'Association
Recommandations en matière de communication
Recommandations en matière de communication et de sollicitation de patients pouvant participer ou participant déjà à des études cliniques Pascal Bilbault1,5, Nathalie Beslay2, Laurence Carton3, Jean-Pierre Duffet4, Audrey Gueniche5, Marie Lang4, Dominique Menuet5,6, Hélène Prunier5,7 et Michel Levy5,8* 1 Département de Recherche Clinique, Boehringer Ingelheim France, Reims, France 2 BESLAY + Avocats, Paris, France 3 Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale (AFLAR), Paris, France 4 Centre National de Gestion des Essais des Produits de Santé (CeNGEPS), Lyon, France 5 Association des Médecins et Professionnels des Industries de Santé (AMIPS), Paris, France 6 PFIZER International Operations, Paris, France 7 Société Aixial RC, Levallois-Perret, France 8 Société APROVA, Boulogne-Billancourt, France Texte reçu le 11 avril 2014 ; accepté le 24 octobre 2014 Avec l’aimable autorisation de la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique © » Article publié par EDP Sciences Vous pouvez le retrouver dans la rubrique Téléchargements Recherche Clinique

^ Haut ^